Entre imaginaires et réalités

Les photographes

Carole Devillers

Carole DevillersPhotojournaliste exploratrice représentée dans le livre “Women photographers at National Geographic”, Carole Devillers a plus de trente ans d’expérience photographique sur le terrain et compte à son actif plusieurs articles dans National Geographic Magazine et d’autres publications internationales.
Elle a été pendant dix ans la photographe-correspondante du bureau de presse Reuters à Port-au- Prince.
Elle organise et dirige des expéditions-photo à l’étranger (Inde, Europe, USA) pour les enthousiastes de la photo.
Les livres scolaires de la Maison Henri Deschamps sont illustrés de ses images, et elle produit une série de livres d’enfants pour les Editions Editha en Haïti.
Elle a publié en 2014 avec les Editions EducaVision (USA) un livre photo pour enfants « L’histoire des grottes d’Haïti racontée par la petite goutte d’eau ».
Après avoir passé une vingtaine d’années en Haïti, elle est actuellement basée en Floride (USA).

Jean-François Fabriol

Jean-François FabriolLa photographie a toujours accompagné les activités professionnelles, sportives, familiales, militantes ou culturelles de Jean-François Fabriol, un ancien enseignant.
Il la considère comme un outil d’explication, de compréhension, de communication et d’échange.
L’avènement du numérique lui a permis sans limite d’explorer, d’expérimenter, d’inventer ses propres techniques de prises de vues, de gestion de la lumière.
Pratiquant la spéléologie depuis toujours, il est devenu spécialiste de la photo souterraine et à ce titre a participé à des expéditions dans plusieurs pays (France, Espagne, Maroc, Cuba, Chine, Haïti, Mexique, Brésil). Des missions humanitaires et des treks ont conduit ses pas en Amérique, en Afrique et en Asie. Ces nombreux voyages ont rempli sa photothèque. En 2008 il a rassemblé ses premières images insolites sous le nom de chromorphographies.
Puis en 2009 en observant les stalactites, il initie un long travail exploratoire sur l’esthétique des écoulements d’eau (gouttes, bulles...) présenté en 2012 dans l’exposition chromorphographies aquatiques.

Olivier Testa

Olivier TestaIngénieur de formation, c’est après plusieurs expéditions en amateur qu’Olivier Testa fait de l’exploration spéléologique son métier dès 2009.
Depuis, il organise 4 à 5 expéditions par an et parcourt le monde pour découvrir des grottes encore inconnues, étudier le fonctionnement des sous-sols karstiques, topographier et cartographier les cavités.
Selon les sites, il travaille avec des scientifiques de différentes spécialités.
C’est en collaboration avec des scientifiques de l’IRD qu’il découvre en 2010 une nouvelle espèce animale, des crocodiles orange, dans les grottes du Gabon.
En sus du programme des Grottes d’Haïti, ses terrains d’exploration privilégiés sont l’Afrique centrale avec en particulier le Cameroun, le Congo et le Gabon.
Il travaille également dans le milieu arctique et ses expéditions l’ont mené en Chine, en Patagonie comme en Arabie Saoudite.
Olivier a acquis son premier reflex pour rendre visibles les mondes souterrains. Depuis, il prend des photos afin de raconter une histoire et partager ses émotions.